flechePublicité

Test Assassin's Creed Unity : Dead Kings (PS4, Xbox One) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 14 Janvier 2015 , PS4 Sortie le 13 Janvier 2015 , Xbox One , Plus de tests sur PC

Les +

  • Un vrai nouveau terrain de jeu
  • Un contenu assez important
  • L'ambiance crépusculaire, vraiment réussie

Les -

  • Des missions très classiques
  • Le pistolet guillotine, vraiment déséquilibré
  • Des problèmes techniques hérités d'ACU
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
7.7

(52 votes)
Publiée le 15/01/2015 à 18:01, par Kevin-J

Test : Assassin's Creed Unity : Dead Kings - Ça s'passe du côté de Saint D'nis

Depuis sa sortie en novembre dernier, Assassin's Creed Unity aura fait couler pas mal d'encre, la faute à un manque de finition flagrant.

Résultat des courses, le dernier né de la franchise Assassin s'est un tantinet fait malmener aussi bien par la presse que par les joueurs, lassés des promesses non tenues d'Ubisoft. Quatre patchs correctifs plus tard, l'éditeur présentait ses plus plates excuses en annulant son Season Pass, et en proposant le premier DLC d'Unity gratuitement à la communauté, histoire de se faire pardonner. L'heure est donc venue de rechausser les frusques de ce bon vieil Arno, et de replonger dans les affres d'une France meurtrie par la Révolution.

fleche orange
Lire le test d'Assassin's Creed Unity

Gameplay



Ne m'appelez plus jamais FranciadeRetour au sommaire
Assassin s Creed Unity : Dead Kings
Comme tout bon Parisien usé par la vie citadine, Arno décide, le temps de ce premier DLC, d'aller voir ce qu'il se passe de l'autre côté du périphérique. Pour être plus précis, c'est du côté de Saint-Denis, aussi connu sous le doux nom de Franciade à l'époque, que le bougre est allé se mettre au vert. Enfin au vert, c'est vite dit, puisqu'il va devoir récupérer le manuscrit de Condorcet pour le compte du Marquis de Sade. Comme l'on peut s'en douter, cette histoire débouchera sur quelque chose de bien plus grand. Sans être d'une originalité folle, l'histoire mise en scène dans Dead Kings se laisse jouer, et offre un bon complément aux événements d'Unity. Néanmoins, la véritable star de ce contenu supplémentaire, comme c'est souvent le cas avec Assassin's Creed, c'est le cadre en lui-même. Saint-Denis est une petite merveille d'ambiance. Beaucoup plus sombre et décrépite que Paris, cette ville marquée par la Terreur suinte la tristesse et la mélancolie par tous ses pores, comme pour mieux coller aux états d'âmes d'Arno. Une fois encore, les équipes d'Ubisoft ont mis le paquet sur l'ambiance, et ont parfaitement réussi leur mission.

Assassin s Creed Unity : Dead Kings
Franciade, puisque c'était son nom à l'époque, compte trois quartiers distincts qu'il sera possible d'explorer à loisir. Bien qu'un poil plus petits que les quartiers de la capitale, ils se rattrapent en proposant chacun une partie souterraine bien plus développée, et qui jouera un rôle non négligeable dans la progression de l'histoire. Comme à Paris, chaque quartier regorge d'objets à collectionner (reliques et bicornes de Napoléon), de coffres, mais aussi de missions en tous genres. Les énigmes de Suger (qui remplace Nostradamus pour l'occasion), les enquêtes et les histoires de Franciade, qui viennent s'ajouter aux six missions principales, devraient vous occuper une bonne demi-douzaine d'heures, ce qui est au final très raisonnable au vu de sa gratuité.

Assassin s Creed Unity : Dead Kings
Côté nouveauté, Dead Kings peut compter sur deux ajouts majeurs. Le premier se trouve être une arme, le Pistolet Guillotine, qui mêle attaque à distance et corps à corps de manière dévastatrice (un peu trop à mon goût d'ailleurs). Le second, mécanique pour sa part, tient en une simple lanterne. La lumière et l'obscurité des souterrains jouent un rôle prédominant dans le déroulement des événements, et il faudra apprendre à gérer les avantages et les inconvénients de cet objet pour progresser et résoudre une poignée d'énigmes pas bien compliquées. Enfin, il sera possible de tomber sur de nouveaux adversaires : les pilleurs, bien que faibles et couards, peuvent compter sur leur nombre pour submerger Arno. La présence de chef dans leurs rangs, permettra cependant de multiplier les stratégies, puisque le menu fretin fuira une fois leur chef envoyé ad Patres. Bien qu'anecdotiques, ces ajouts permettent de varier des situations déjà rencontrées mille fois au cours des épisodes précédents. Cependant, n'espérez pas voir corrigé ici les nombreux problèmes qui hantent encore Unity. Malgré les patchs successifs, les problèmes d'affichage des textures ainsi que les approximations de la course libre sont encore bel et bien présents.

Si Dead Kings ne vient absolument pas révolutionner l'essence d'Unity, le contenu qu'il ajoute s'avère tout de même très intéressant. Avec ses trois nouveaux districts (certes un poil moins vastes que ceux de Paris), sa tripotée de nouvelles missions et ses quelques mécaniques inédites, ce premier DLC s'en tire avec les honneurs. Le théâtre des opérations, Franciade, avec son ambiance crépusculaire, ses ruines et l'agitation qui l'anime, offre une belle alternative au faste de Paris. Et si l'histoire ne casse pas trois pattes à un canard, elle se laisse suivre agréablement tout en occupant deux bonnes heures de votre temps. Enfin, n'oublions pas que la chose est gratuite. À ce prix-là, ça serait dommage de se priver non ?

Assassin s Creed Unity : Dead Kings
Assassin s Creed Unity : Dead Kings
Assassin s Creed Unity : Dead Kings

Assassin s Creed Unity : Dead Kings
Assassin s Creed Unity : Dead Kings

Tous les commentaires

  • Skynet FX
    19/01/2015 11:58:03

    Krackblame, ne ferais tu pas parti de ces gens qui refusaient de jouer medic parce qu'il était noir sur BF3. Bref petit fascisant que tues OKLM. Sinon AC c'est le 1 et le 2 voir le révélation, le reste n'a aucun intérêt.

  • LoG4n
    19/01/2015 10:53:48

    Krackblame Altaïr est de très loin mon personnage préféré de cette série.

  • Krackblame
    16/01/2015 14:58:15

    Arrêter à partir de Assassin's creed Brotherhood après avoir joué au début de révélation et lâché au bout de 5 minute de jeu... Le premier resteras pour moi le meilleure avec un personnage pas assez dévoilé "Altair" car c'est pas terrible de jouer un rabzouz. Merci Ubi pour démonter une licence après Prince of persia, voilà que Assassin's creed rejoins le cimetière. OKLM (Si tu es fan et que tu as un minimum de jugeote, tu seras comprendre mon point de vue ou pas mais c'est un avis perso).

  • scarface76
    16/01/2015 12:43:05

    Ben j'ai une gtx 970 ssd fx 8320@4,2ghz 10go ram ben le jeu tourne en ultra mais pas a 60 fps constant loin de la beaucoup de chute de framerate en dessous 40 et surtout que techniquement le jeux est pas jolie jolie et le patch de la tesselation n'est pas encore sortie... Sinon avant avec ma gtx 770 c'était injouable micro freeze méme tout au minimum bref une cata et si c'était le seul soucis du jeu...

  • scarface76
    16/01/2015 12:33:47

    Pour le gameplay c'est surtout le plus vide des ac, le reste aussi tu mdira ^^

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.7
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Cool Parce-que il y à une bonne histoire, il y a un peut plus de missions des fait réelle une meilleure c'aliter d'image... Et pour cela qui aime l'Histoire, vous aller adorait je vous le garantis !
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bof
Scandal Bugs sur bugs, c'est un scandale..Engagé des gens compétents Ubisoft.. 7 ?? Sérieux?? Lamentable, même les testeurs sont des vendues.. On nous sert de la médiocrité !!
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Assassin's Creed Unity : Dead Kings

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ment,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));