flechePublicité

Test Assassin's Creed : Rogue (PS3, Xbox 360) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 13 Novembre 2014 , PS3 , Xbox 360 Sortie le 10 Mars 2015 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Les quelques révélations qui émaillent l'histoire
  • Deux ou trois séquences vraiment sympathiques à jouer
  • Les environnements naturels, qui restent très réussis

Les -

  • Seulement sept séquences jouables ? Sérieusement ?
  • LE PRIX !
  • Plus de multi
  • L'IA (mais c'est un classique)
  • La réactivité des contrôles (mais c'est un classique)
  • Les bugs (mais c'est un classique)
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
7.8

(102 votes)
Publiée le 21/11/2014 à 14:11, par Kevin-J

Test d'Assassin's Creed Rogue : Le rafiot prend la flotte

Cette année, nos amis assassins semblent avoir le don d'ubi-quité tant on les retrouve sur tous les fronts.

Entre les tribulations parisiennes d'Arno et les déambulations maritimes de Shay, tout le monde était censé y trouver son compte. Manque de bol, Unity est loin de tenir promesse, en délivrant une expérience certes sympathique, mais loin d'être la claque annoncée (voir notre test Test d'Assassin's Creed Unity : Des têtes vont tomber (et pas que dans le jeu) ). Heureusement, Assassin's Creed Rogue est là pour sauver les miches de son compère. Enfin, c'est ce que l'on aurait aimé, car après quelques dizaines d'heures à arpenter les eaux de l'Atlantique Nord et du St-Laurent, difficile d'être enthousiaste devant le travail effectué par Ubisoft Sofia. Et je m'en vais de ce pas vous décrire par le menu les raisons de ce ratage quasi-total.

Alors, on n'attend pas Patrick ?Retour au sommaire
Assassin s Creed : Rogue
Son nom est Shay Patrick Cormac, un assassin parmi tant d'autres. Son quotidien ? Naviguer sur son rafiot, le Morrigan, grimper un peu partout avec l'air sournois et la capuche relevée, récupérer une relique des Précurseurs, occire deux-trois malandrins avant le diner, puis aller se coucher avec le sentiment du devoir accompli. Enfin ça, c'était avant, car à force d'obéir aveuglément au crédo (mais si vous savez : "Rien n'est vrai, tout est permis"), notre bon ami Shay a fait quelques petites boulettes. Comme par exemple détruire une ville complète, en l'occurrence, Lisbonne. Un événement un brin traumatisant, qui va le pousser à questionner sa foi, et au final le faire passer à l'ennemi. C'est sur ce postulat que Rogue base son histoire, et continue, encore un peu plus, de brouiller les cartes entre les deux factions canoniques de la saga. Car au final, Assassins et Templiers ne sont que les deux faces d'une même pièce, agissant dans un même but, avec cependant des moyens diamétralement opposés.

Cet épisode est aussi l'occasion de nous faire découvrir les Templiers de l'intérieur, une première loin d'être inintéressante, même si l'on aurait aimé, au final, jouer un véritable Templier, et non un transfuge Assassin, bardé des pouvoirs de son ordre. Mais il s'agit là d'un moindre problème, car l'histoire développée dans cet épisode, bien que possédant quelques phases sympathiques, s'avère dans l'ensemble, particulièrement fade, et bien loin des standards habituels. Des qualificatifs que l'on pourra aussi appliquer à la quasi-totalité du casting d'ailleurs. Avec seulement sept séquences au lieu des douze habituelles, difficile de trouver satisfaction, d'autant plus que les quelques séquences hors de l'animus s'avèrent strictement identiques à celles de Black Flag.

Replay Web TV #1 - Début de l'aventure



Iceberg droit devant !Retour au sommaire
Assassin s Creed : Rogue
Là où Rogue donne dans l'originalité cependant, c'est dans sa composante géographique. Enfin, en partie du moins. Deux nouvelles zones font en effet leur apparition avec cet épisode. L'Atlantique Nord pour commencer, proposera de naviguer au milieu des icebergs et autres mers glacées du grand nord. La banquise y règne en maîtresse, tout comme les tempêtes de neige, le brouillard et les aurores boréales. Bien que visuellement réussie, cette zone manque quand même d'âme, et s'avère au final assez peu exploitée par l'histoire. C'est ensuite la River Valley qui s'offre à nous. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une vallée navigable, dotée de nombreuses parties terrestres, et fort peu propice à la navigation telle que l'on a pu l'apprécier dans Black Flag. Là encore, il s'avère d'une réussite visuelle, proposant des forêts luxuriantes, et de petites colonies au design assez sympathique, à défaut d'être original. La troisième zone qu'il sera possible d'explorer, vient pour sa part remplir le quota urbain du cahier des charges. Et là, difficile de ne pas être déçu, puisque l'on retrouve la New-York d'Assassin's Creed 3 quasiment trait pour trait. Difficile d'être enthousiaste à l'idée d'y passer des heures à déambuler tant son design est plat et inintéressant. Et ce n'est pas son nouveau quartier qui viendra changer les choses.

Reste que, comme toujours, les terres de cet Assassin regorgent d'activités en tout genre, même si les joueurs de Black Flag seront loin d'être dépaysés dans la grande majorité des cas. Entre les différents objets à collectionner (Fragments d'Animus, Chants de Marins, Cartes au Trésor) ou les mini-quêtes (Fragments d'Epée Viking, Peintures Rupestres, Stèles Antiques), les collectionneurs auront de quoi s'occuper. D'autant plus lorsque l'on sait que les attaques de forts, la chasse, la pêche et la gestion de la Flotte signent aussi leur retour. Néanmoins, si cet ensemble d'activités annexes permet comme d'habitude de varier les plaisirs entre deux missions de la campagne, la brièveté de cette dernière crée un déséquilibre flagrant, et au final, très gênant. Difficile d'être enthousiaste à l'idée de passer des heures, une fois encore, à récolter l'ensemble des objets dispersés à travers le monde. Ah oui, je vous aurais bien parlé du multijoueur aussi, sauf qu'il a purement et simplement disparu de la surface de la terre.

Assassin s Creed : Rogue


Retour vers le passéRetour au sommaire
Assassin s Creed : Rogue
Côté gameplay, le pari est lui aussi loin d'être réussi. Il est possible de découvrir quelques petites nouveautés çà et là, comme un lance-grenade complètement pété, et livré en kit avec ses grenades soporifiques, à fragmentation et furies. Autre nouveauté, la présence d'assassins dissimulés dans la foule et l'environnement qui n'hésiteront pas à vous larder la couenne dès qu'ils le peuvent. Une idée loin d'être idiote, qui poussera le joueur à la vigilance, mais qui à long terme devient usante, surtout lorsqu'elle vous fait rater une mission principale. Pour le reste, rien de neuf, et c'est bien là le problème. Sans vouloir à tout prix de la nouveauté à tous les étages, corriger les problèmes récurrents de la série aurait pu permettre à Rogue de se démarquer. Or ce n'est pas le cas, puisque Rogue semble même avoir fait machine arrière sur certains points. Sauts imprécis, phases d'escalade peu réactives, IA aussi stupide qu'incohérente, nombreuses sont les occasions de perdre une mission sans que l'on y soit pour grand-chose.

Et l'on touche peut-être là au plus gros problème de Rogue. Car cet épisode s'avère au final très frustrant à jouer. L'imprécision des contrôles devient ici particulièrement gênante, et il n'est pas rare de se vautrer en pleine poursuite à cause d'un saut malheureux. Et ce n'est là qu'un exemple parmi tant d'autres, puisque le HUD s'avère à l'usage illisible. Techniquement enfin, Rogue pâlit de la comparaison avec Black Flag. Outre son scintillement quasi-omniprésent, et ses ombres défaillantes, difficile de ne pas tiquer face au popping omniprésent, surtout lorsque l'on voit le peu d'éléments à afficher. Enfin, et cela ne sera une surprise pour personne, le jeu est empli de bugs en tout genre qui viennent, encore un peu plus gâcher le plaisir de jeu. Et si les personnages qui flottent dans les airs, disparaissent ou font n'importe quoi relèvent de l'habituel, l'audio qui passe de l'anglais au français dans les foules et les checkpoints qui se valident n'importe comment relèvent de la faute professionnelle, et sont au final, impardonnables.

Assassin s Creed : Rogue
Assassin s Creed : Rogue


A vouloir trop en faire, Ubisoft s'est encore planté dans les grandes largeurs. Sans être totalement à jeter, Assassin's Creed Rogue est loin d'atteindre les standards, même minimum, de la série. Piochant allègrement ses matériaux constitutifs dans AC 3 et Black Flag, cet épisode n'arrive cependant pas à les arranger de manière à proposer un tout satisfaisant. Que ce soit son gameplay pourri par les défauts habituels de la franchise, ses environnements qui fleurent bon le copié collé, ou tout simplement son histoire qui tente de faire le pont entre les derniers épisodes, rien ne convainc totalement. Et ce ne sont pas les ajouts que l'on peut découvrir çà et là qui viendront lui sauver la mise. Au final, difficile de voir en Rogue autre chose qu'un gros add-on à Black Flag. Un add-on bombardé jeu à part entière, sans doute à la va-vite, pour satisfaire les joueurs n'ayant pas encore franchi le pas de la next-gen. Un add-on confié à un studio peu habitué à gérer de grosses productions. Un add-on enfin, vendu tout de même soixante euros, et qui ne propose au final qu'un contenu famélique et redondant par rapport à ses prédécesseurs. A ne conseiller donc, qu'aux fans hardcore de la série (oui ça existe), pour les quelques révélations qui émaillent l'histoire. .

Assassin s Creed : Rogue

Assassin s Creed : Rogue
Assassin s Creed : Rogue
Assassin s Creed : Rogue

Tous les commentaires

  • a-k-h
    14/03/2015 17:04:46

    Cette série ne suscite plus aucun intérêt chez moi !

  • unity-G
    13/03/2015 23:48:20

    C est ton avis. C est juste que le genre AC n est pas pour toi.

  • unity-G
    13/03/2015 23:25:10

    Perso j ai vraiment aimé faire Far Cry 4. On s amuse sur ce jeu. Le problème c est qu au milieu du jeu et que t as fait pas mal de quêtes secondaires le jeu deviens trop répétitif et manque cruellement de rythme. Mais c est clairement un bon jeu. Faut arrêter ce clivage binaire " jeu terrible ou jeu de merde". Far Cry 3 ou 4 font le taf.

  • unity-G
    13/03/2015 23:15:53

    Ubisoft s' il vous plait. Vous êtes une grosse maison. Respectez un peu les joueurs. Respectez-vous. Je travaille dans un secteur ou la qualité du produit prime avant tout. Quoi de plus satisfesant que de livrer un bon travail, une oeuvre soignée. De se mettre dans la peau du client et de se dire " ouai la rien a dire c est nickel". Ubisoft c est la qualité en dents de scie. Dommage.

  • unity-G
    13/03/2015 23:07:09

    Lol

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 7.8
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Plut^to sympa Ca reste un pur Assassin's Creed qui fait du Assassin's Creed, mais le totu est plaisant et perso, j'aime bien l'histoire et Shay, après le désastre qu'a été Assassin's Creed III (et je n'ai pas joué à Black Flag que je trouvais trop hors sujet). Donc pour quelqu'un n'ayant pas fait Black Flag, hormis le présent et son "histoire" inexistant, le jeu est agréable à joue suite ...
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Sans (mauvaise) surprise . Bon,entendons-nous, il n'ya a rien de plus dans ce jeu qu'une prolongation de AC4,question gameplay,niveau technique . . . Mais il n'y a pas de mauvaise surprise non plus, aucun risque n'est pris par les développeurs ce qui me convient parfaitement au vu du plaisir que j'ai eu à jouer avec son grand frere .Certes le bémol viendra du prix neuf, mais l'on peut espérer une rapide mise en rayon soldes suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité