flechePublicité

Test Army Of Two : Le 40ème Jour (Xbox 360, PSP, PS3) : 5/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 14 Janvier 2010 , Xbox 360 , PSP , PS3

Les +

  • Réalisation soignée
  • Level design de qualité
  • Coopération fun
  • Custo des armes complète
  • Choix moraux bien fichus

Les -

  • IA à la rue
  • Pas mal de ralentissements
  • Solo très court
  • Multi peu exaltant
  • Chargements longuets
La note de jeuxvideo.fr
5.0
moyen
La note des internautes
8.5

(121 votes)
Publiée le 19/01/2010 à 17:01, par Maxence

Vidéo-Test d'Army of Two : le 40ème jour

Sorti il y a presque deux ans, Army of Two s’était clairement placé comme un outsider dans la catégorie « bourrinage en règle ». Souffrant d’un tas de défauts, le titre d’EA Montreal avait au moins eu le mérite de tracer les contours d’un concept agréable quoique pas vraiment nouveau : le jeu de tir en coopération. Le second volet a-t-il retenu les leçons des erreurs passées ?

« Le scénario a au moins le mérite de sortir de la revendication politique nauséabonde de son prédécesseur »


Army Of Two : Le 40ème Jour
Après s’être affranchis des traitres de la Société Militaire Privée SSC, Rios et Salem, les mercenaires les plus gras de la terre, sont à Shanghai pour un boulot relativement simple en apparence : placer des balises à différents endroits de la ville. Sans le savoir, ils déclencheront l’apocalypse dans la cité chinoise, et devront donc lutter tant bien que mal pour sortir entiers de l’affaire. Si le scénario n’est pas un modèle du genre, il a au moins le mérite de sortir de la revendication politique nauséabonde de son prédécesseur pour offrir une intrigue ficelée à l’arrache mais relativement accrocheuse et dynamique dans sa mise en scène.

Vidéo-Test de Army Of Two : Le 40ème Jour

Vidéo-Test de Army Of Two : Le 40ème Jour


Army Of Two : Le 40ème Jour
La folie destructrice qui règne sur Shanghai est correctement retranscrite, bien aidée par une réalisation qui fait la part belle aux effets de particules en tout genre, accentuant de façon réaliste le désordre ambiant. Notons d’ailleurs la bonne tenue graphique de l’ensemble, notamment de la modélisation des deux héros, pour un résultat visuel agréable malgré les quelques baisses de frame rate ou l’aliasing qui nous pique les yeux par moments. La plupart des environnements sont jolis à regarder et c’est là le principal.

L'Aggro, bien loin de Shadow of the Colossus...


Army Of Two : Le 40ème Jour
Mais venons en au cœur du jeu, j’ai nommé le gameplay. Comme le premier volet, cet Army of Two s’oriente donc ouvertement vers le jeu à deux. En splitté (étriqué, mais jouable) ou en ligne, il permettra à deux compères de traverser les sept niveaux du jeu dans les meilleures conditions possibles. Non que l’IA contrôlant notre partenaire lors d’une session solo soit gênante ou que le système sommaire d’ordres se révèle inefficace, bien au contraire, mais disons simplement que la quintessence du système de jeu sera nécessairement tirée au côté de son buddy préféré.

Army Of Two : Le 40ème Jour
Tir synchrone, fausse reddition, séquence de shoot dos à dos et prise d’otages sont autant d’actions, dont certaines rappelleront quelque chose aux amateurs du premier volet, que vous serez amenés à exécuter à un moment ou à un autre de l’aventure. Ces mécaniques viennent fort justement soutenir un principe de base inaltérable sans être dénué d’intérêt dans l’absolu : le dézinguage de méchants. Lorsque votre pote canarde les vilains, à couvert ou non, la jauge d’Aggro (pour Agressivité) penche de son côté. Ainsi, il vous est possible de contourner discrètement la ligne de front pour cueillir facilement vos assaillants à revers.

Vidéo #20 - Extrait de la version PS3

Army Of Two : Le 40ème Jour - Extrait de la version PS3


Ce principe sera donc appliqué à tous les environnements du jeu, souvent étroits (oh, les beaux couloirs !) mais aussi dans les zones plus ouvertes, forcément beaucoup plus intéressantes à jouer. C’est à ce moment que l’on pourra profiter du level design, moins évident et basique que dans le premier volet, pour expérimenter les diverses possibilités offertes par le postulat précédemment évoqué. Si cette mécanique n’empêche en rien la linéarité du jeu, elle permet d’adopter un panel de stratégies suffisamment large pour que notre intérêt ne baisse pas tout au long du jeu. Ce qui n’est pas bien dur, l’aventure solo se terminant en 6-7 toutes petites heures en normal (entre 7 et 9 en difficile). Quelques scènettes peuvent même être jouées en infiltration... une première dans la série, pas forcément dénuée d'intérêt quoiqu'assez simple au final.

« A quand un Third Person Shooter parfaitement maniable ? »


Army Of Two : Le 40ème Jour
D’un autre côté, il faut bien reconnaitre que le tout est bien fun, malgré le manque de variété globale des troupes ennemies et leur bêtise caractérisée. La foule de pétoires personnalisables à souhait n'y est pas étrangère, l'argent glané au fil des objectifs ou des sauvetages d'otages servant à ajouter silencieux, lunettes ou nouveaux joujoux à un arsenal définitivement complet. Si on a pas tellement de mal à aligner les têtes, il est déjà plus compliqué d'emmener son personnage exactement où on le veut, la faute à un système de couverture automatique plein de ratés et à une lourdeur du personnage mettant Rios et Salem au même niveau qu'un Chris Redfield de Resident Evil 5. A quand un Third Person Shooter parfaitement maniable ?

Zoo, temple, immeuble dévasté, hôpital, chaque partie de Shanghai semble avoir sa propre identité, et même si tout est dévasté et relativement gris, on s'approprie aisément chaque lieu. Un choix moral nous est même proposé dans chacun d'entre eux : protéger un enfant ou le lancer dans la bataille, tuer un tigre rare pour récupérer des munitions ou le laisser vivre... Magnifiquement stylisées, les conséquences de vos choix auront également une incidence sur le déroulement du jeu, certains personnages secondaires (malheureusement doublés de façon trop caricaturale) décidant de vous aider ou non suivant l'option choisie. Une bonne idée, qui si elle n'est pas poussée à fond (pas d'incidence sur le scénario ou si peu) à le mérite de vous sortir de votre train train déplacement/couverture/dézinguage/déplacement. Une bonne idée donc.

Army Of Two : Le 40ème Jour
Army Of Two : Le 40ème Jour
Army Of Two : Le 40ème Jour
Rios et Salem sont souvent aidés de personnages secondaires tous plus caricaturaux les uns que les autres


Côté multijoueurs, notons la présence d’un mode Extraction comparable à la Horde de Gears of War 2 et jouable jusqu’à quatre, du deathmatch à 10 en équipes de 2, un mode Contrôle similaire à ce bon vieux King of the Hill et la Zone de Guerre vous proposant de capturer, défendre ou détruire des objectifs différents. Ce dernier est de loin le plus intéressant, même si globalement on a un peu de mal à retrouver les mêmes sensations qu’en solo. Le peu de joueur et le lag n’aident d’ailleurs pas spécialement à cela, même si les cartes s’avèrent une nouvelle fois bien construites et l’arsenal conséquent. Pas de quoi fouetter un chat.

Conclusion


Army of Two est au final ce qu’aurait du être le premier volet à l’époque : un jeu de tir en coopération correctement « level designé » offrant des situations de jeu relativement variées et des mécaniques intéressantes à deux. On aurait ainsi pu passer l’éponge sur les errances de son IA, ses quelques chutes de frame rate, sa maniabilité trop raide ou sa durée de vie bien limitée au final. Aujourd'hui, difficile de tolérer de telles errances, surtout quand la concurrence du TPS est si rude (Gears Of War, Resident Evil 5...). Les joueurs solo peuvent clairement passer leur chemin, cet Army of Two se destinant plus aux inconditionnels de la coopération qu’aux amateurs d’action en général. Un jeu sympa qui manque néanmoins de trop de choses pour faire figure d'incontournable.



Army Of Two : Le 40ème Jour
Army Of Two : Le 40ème Jour
Army Of Two : Le 40ème Jour
Army Of Two : Le 40ème Jour
Army Of Two : Le 40ème Jour
Army Of Two : Le 40ème Jour
Army Of Two : Le 40ème Jour
Army Of Two : Le 40ème Jour
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.5
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Bon
Army of two Le 40ème jour A deux avec un pote c'est vraiment fun les armes sont sympas,il y a une rejouabilité car il y a plusieurs choix à faire. Conclusion: Avec son meilleur pote, un coca et une bonne pizza ça passe vraiment bien. A ne pas acheter très chère 15,20 euros c bien
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : Anonyme
Très bon
Il est assez réaliste et on peut le finir assez rapidement.Imprimez ceci................... .................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... suite ...
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Army Of Two : Le 40ème Jour

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
= 0; var eStatSerial = '08761'; var eStatNiveau1 = 'preview'; var eStatNiveau2 = 'content_army_of_two_le_40eme_jour'; var eStatNiveau3 = 'ps3_psp_xbox_360'; var eStatNiveau4 = 'preview_army_of_two_le_40eme_jour'; -->