flechePublicité

Test America's Army (PC) : 0/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 04 Juillet 2002 , PC
Publiée le 03/01/2007 à 00:01, par Genseric

Test de America's Army : Special Forces

L'armée américaine soigne son image avec ce FPS en réseau gratuit. L'objectif est peut-être de recruter de futurs GI's, mais on peut aussi y jouer sans arrière pensée. Enfin, c'est à espérer...

Qui c'est qui veut devenir soldat ?Retour au sommaire
qui-c-est-qui-veut-devenir-soldat
Pour commencer, il faut réussir l'entraînement pour devenir un GI.
qui-c-est-qui-veut-devenir-soldat
Les nouvelles recrues écoutent attentivement les paroles de l'instructeur.
qui-c-est-qui-veut-devenir-soldat
Vous m'en mettrez une demi-douzaine. Vous vendez des balles dum-dum ?
On pourrait prétendre qu’America’s Army n’est qu’un First Person Shooter comme les autres, proposant de jouer au petit soldat aux quatre coins du monde et en réseau dans un environnement réaliste. On pourrait. Mais on n’en fera rien. Ce pour deux bonnes raisons. La première est que le jeu est gratuit, ce qui, au regard de la qualité de sa production, en fait un jeu incontournable auprès des amateurs du genre (amateurs prêts à télécharger près de 3 Go de données, tout de même). La seconde est qu’il s’agit d’un produit de l’US Army, et qu’on peut donc le considérer comme un outil de propagande ciblant majoritairement les jeunes qui ne savent pas trop quoi faire de leur avenir. Des fois qu’ils souhaiteraient s’enrôler. Bien entendu, nous, petits européens, n’avons que peu de chances de finir nos jours dans l’uniforme d’un GI quelque part au Proche Orient. Mais les écrans de chargement du jeu, les briefings des instructeurs, tout cela fleure bon la manipulation politique et le lavage de cerveau. Qu’à cela ne tienne : après tout, vous êtes assez grands pour savoir faire la part des choses et vous savez aussi, sans nul doute, que la guerre n’est pas un jeu. Et que si on peut jouer à des jeux de guerre, c’est surtout parce que nous sommes en paix.

America’s Army est donc un FPS militariste utilisant le moteur de Unreal 2, dans sa dernière version en date, la version 2.80. Le jeu se joue exclusivement en réseau à l’exception des entraînements, qui se pratiquent en solo. En vous inscrivant sur le site officiel, vous ouvrez un compte et créez une fiche personnelle sur laquelle sera reporté votre parcours dans le jeu : qualité des entraînements, expérience accumulée, succès ou échecs dans les missions… Bref, un excellent terreau de recrutement pour les instructeurs de l’armée américaine. Petite précision aussi à nos amis cheaters : l’armée des Etats-Unis d’Amérique ne plaisante pas avec les tricheurs. Un avertissement à donner froid dans le dos évoque le fait que les développeurs du jeu savent qui se cache derrière chaque clavier connecté au jeu, et que les tricheurs seront poursuivis en justice. FBI, services secrets… Tout sera mis en branle pour faire payer le contrevenant. De là à ce qu’on se mette à chercher un terroriste sous votre lit, il n’y a qu’un pas. Essayez donc de jouer honnêtement, pour une fois !

Avant de vous lancer dans une mission avec vos amis ou avec de parfaits inconnus, il va falloir faire de vous un soldat. Et vous allez donc passer un peu de temps au camp d’entraînement afin d’obtenir votre diplôme de boucher. Vous allez apprendre à tirer, à vous déplacer, à faire sauter diverses cibles et allez passer par le « Mout », le parcours de tir en territoire hostile. Pour être qualifié, vous allez devoir remplir certains objectifs, atteindre un certain nombre de cibles, respecter un timing serré. Ce n’est pourtant pas trop difficile, et n’importe qui peut donc devenir soldat des USA. Enfin, on se comprend. Une fois votre qualification en poche, vous allez pouvoir vous lancer dans cette magnifique aventure qu’est la guerre. C'est-à-dire sélectionner une map et y rejoindre vos petits camarades. Mais avant de vous parler de la façon dont ça se passe, étudions un peu l’enveloppe du jeu.

En retard d'une guerre ?Retour au sommaire
retard-guerre
L'entraînement au tir. Ne pas confondre vitesse et précipitation.
retard-guerre
Ce flou devant votre arme, c'est la lunette de visée...
retard-guerre
Les environnements de mission sont très réalistes.
Graphiquement, America’s Army n’est pas de toute première fraîcheur. Malgré l’excellente qualité du moteur utilisé, le jeu n’exploite pas pleinement les ressources de votre machine. Oh, c’est loin d’être laid. C’est juste que l’on peut trouver mieux dans le commerce. Globalement, c’est pourtant très satisfaisant. Les personnages sont bien animés, les textures tout à fait correctes, ça bouge bien et presque sans lag. L’armée américaine suit d’ailleurs de très près l’évolution du moteur d’Unreal afin de s’adapter aux dernières moutures de celui-ci. Les lois physiques sont pleinement respectées, et l’ensemble des déplacements est plutôt réaliste. Ainsi, votre personnage peut marcher, s’accroupir, se coucher au sol, ramper, sauter, escalader des murs, grimper aux échelles et autres joyeusetés. Il pourra aussi piloter (à condition de passer le brevet). L’utilisation des armes est elle aussi très réaliste. Il ne s’agit pas ici de récupérer des munitions qui flottent dans l’air ou de tirer n’importe comment avec n’importe quelle arme : chacune a son propre mode d’emploi et sa position de prédilection. Du pistolet au lance-roquette, vous devrez veiller à tirer le meilleur parti de chaque arme en vous montrant économe en munitions et efficace en précision. Certaines armes sont plus difficiles à stabiliser que d’autres pour le tir de précision, et les lunettes de visée n’empêchent pas votre corps de respirer ou de tressaillir. Comme au football, il faut éviter de confondre vitesse et précipitation pour le tir de précision.

L’enveloppe sonore du jeu est de qualité. Les voix, monocordes à souhait, font immédiatement penser à celles de sergents instructeurs que le cinéma nous a légué. A ce propos, rappelons à ceux que l’anglais rebute que le jeu est intégralement en américain non sous-titré. Bon, rien de très compliqué, mais tout de même. Pour devenir un bon GI, il est essentiel de comprendre l’anglais. L’environnement est assez bien rendu lui aussi, et les bruitages sont de qualité, même s’ils ne rendent pas une ambiance digne des meilleurs titres du genre. Musicalement, seuls les menus seront illustrés, ou les temps de chargement. Les airs attendus s’y retrouvent, d’où suintent patriotisme, honneur, tsoin tsoin et autres trompettes.

Notons, la chose étant plutôt agréable, que le jeu est fourni avec un éditeur de missions. Pas trop compliqué à gérer, il est toutefois soumis à l’approbation de l’US Army. C'est-à-dire que vos maps devront répondre à certains critères avant d’être rendues accessibles au tout public. En gros, si vous créez une mission dont l’objectif est de torturer des prisonniers dans une prison en Irak, vous risquez fort d’être assimilé à ces tricheurs auxquels s’adressait la mise en garde, quelques paragraphes plus haut, et de voir débarquer chez vous des agents vindicatifs. On peut voir ça comme la frontière du politiquement correct ou comme de la censure, c’est selon.


America’s Army est donc un FPS qui tire son épingle du jeu d’un point de vue technique, mais qui accuse tout de même une guerre de retard du point de vue de sa réalisation, correcte mais sans plus. Gratuit, il ravira les joueurs amateurs de réalisme qui savent faire la part des choses sans verser dans un anti-américanisme primaire.

America's Army est un bon jeu, il faut le reconnaître, même s'il n'est pas parfait. Si on fait abstraction de son caractère politique, c'est un FPS gratuit de bonne facture, que les amateurs se doivent d'essayer...

Les avis des internautes

Note moyenne des internautes : 8.2
1 BONNE RAISON D'Y JOUER
L'avis de : .^=LoD=^.ShadowHunter
Très bon
1 BONNE RAISON DE NE PAS Y JOUER
L'avis de : [Vodk@]KYO
A éviter
flechePublicité

LES OFFRES

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité