flechePublicité

Test Alpha Protocol (PS3, Xbox 360) : 7/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 28 Mai 2010 , PS3 , Xbox 360 , Plus de tests sur PC

Les +

  • Un vrai jeu d'action / espionnage
  • Scénario riche et passionnant
  • Assumer les conséquences de ses choix
  • Dialogues dynamiques intéressants

Les -

  • Techniquement en retrait, quelques gros bugs
  • Des sous-titres difficiles à suivre
  • Intelligence artificielle à côté de la plaque
La note de jeuxvideo.fr
7.0
bon
La note des internautes
-
Publiée le 09/06/2010 à 17:06, par Nerces

Alpha Protocol : action / infiltration au menu du test

Dévoilé en mars 2008, Alpha Protocol a connu un développement à la limite du chaotique qui a poussé son éditeur - SEGA - à repousser plusieurs fois sa sortie. Le mélange action / espionnage / jeu de rôle accuse ainsi plus de dix-huit mois de sur le planning initial ! Toujours à l'œuvre sur Fallout New Vegas, les petits gars de chez Obsidian sont tout de même parvenus à boucler les aventures de notre nouveau meilleur ami, Michael Thorton... Des aventures qui risquent de faire grincer quelques dents, mais qui récompensent de belle manière les joueurs les plus persévérants.

Un (Alpha) Protocol techniquement trop expérimental ?


Alpha Protocol
Principalement connu pour son travail de « suiveur », Obsidian s'est ainsi fait un nom en poursuivant les travaux de BioWare sur des licences aussi populaires que Neverwinter Nights et Star Wars : Knights Of The Old Republic. Avec Alpha Protocol, le studio s'est pour la première fois lancé dans une œuvre originale. Une œuvre intéressante sur le papier, mais qui a connu de gros problèmes de mise en place et qui aujourd'hui pêche très clairement sur le plan technique. Les développeurs ont ainsi fait confiance au fameux Unreal Engine 3 pour nous conter les aventures de Michael Thorton, mais ils ont oublié qu'un moteur avait besoin de textures, de modèles et d'animations réussis pour convaincre les joueurs... Bien sûr, l'aspect graphique ne fait pas tout, mais dans le cas d'Alpha Protocol, on se croirait vraiment plongé trois à quatre ans dans le passé !

Gameplay #1 - Notre parcours sur la version PC

Ne pas être découragé par l'aspect technique, Alpha Protocol est plus intéressant qu'il n'y parait

Inutile de tourner autour du pot, de nombreux joueurs se limiteront à cette seule liste des tares techniques d'Alpha Protocol et un seul coup d'œil à notre vidéo suffira à leur faire tourner les talons... Tant pis pour eux ! En effet, le titre d'Obsidian ne doit pas se juger à l'aulne de sa réalisation graphique, il faut voir beaucoup plus loin pour en apprécier toutes les subtilités, mais commençons par planter le décor. Alpha Protocol est le nom d'une agence américaine évidemment secrète. Tellement secrète d'ailleurs que même le Président ne doit pas soupçonner son existence. Cette agence vient de recruter un nouveau membre - un certain Michael Thorton - afin de l'aider à accomplir une mission assez risquée en Arabie Saoudite : enquêter sur le vol de missiles de la société américaine Halbech... des missiles qui ont d'ailleurs auparavant servi à descendre un avion de ligne américain !

Alpha Protocol
Vous vous en doutez, les choses ne sont évidemment pas aussi simples que ce synopsis pourrait le laisser croire et Alpha Protocol ne tarde pas à doubler son propre agent... notre nouveau meilleur ami. L'infortuné Michael Thorton est contraint de fuir, mais il peut heureusement compter sur quelques proches pour lui venir en aide. De plus, le caractère très secret de l'agence lui permet encore de profiter de certaines de ses infrastructures sans éveiller le moindre soupçon. Des infrastructures qui servent de base d'opérations à notre héros alors qu'il tente de démêler le rôle d'Alpha Protocol, d'Halbech et de diverses organisations terroristes au travers - d'abord - de trois missions principales : Moscou, Rome, Taipei. Ces trois missions se décomposent en réalité en nombreuses interventions qui permettent de faire progresser un scénario passionnant quoique parfois sans doute un peu confus.

« Un système d'actions / conséquences qui pousse le joueur à réfléchir avant d'agir »


Différents personnages, différentes factions sont ainsi amenés à croiser le chemin de Michael Thorton, mais celui-ci reste toujours maître de son destin. Au travers de dialogues interactifs empruntés à Mass Effect ou de ses décisions durant les missions c'est effectivement le joueur qui décide de faire confiance à untel ou à untel. C'est également le joueur qui décide si oui ou non il va travailler avec le G22 et/ou abattre un terroriste notoire. Des décisions qui ont de nombreuses conséquences et parvenir à faire ami-ami avec les Triades de la Montagne Blanche est - par exemple - un excellent moyen d'obtenir du soutien plus tard, lors d'un assaut de grande envergure. De la même manière, massacrer de nombreux agents de la CIA alors que l'on cherche simplement à pirater le système informatique de l'Agence n'est pas sans répercussions dans la suite de l'aventure.

Alpha Protocol
Un système d'actions / conséquences qui pousse le joueur à réfléchir avant d'agir et qui donne une profondeur très intéressante à l'ensemble des opérations / décisions. De fait, il est très important d'obtenir un maximum d'informations avant de partir en mission afin de connaître les ennemis potentiels, la géographie des lieux et, bien sûr, de s'équiper en conséquence. Toute une partie de l'intérêt du jeu réside effectivement dans la collecte de renseignements et dans la gestion de son équipement. Espion oblige, Michael Thorton peut acheter des précisions auprès de nombreux informateurs et se trouve en mesure de pirater différents serveurs. De plus, il a accès à une panoplie de joujoux plus impressionnants les uns que les autres et qu'il s'agisse de ses armes (pistolet, mitrailleuse, fusil à pompe...) ou de ses combinaisons, il est toujours possible d'ajouter quantité d'accessoires afin de personnaliser le tout.

La customisation est une option très sympa, mais ne croyez pas qu'il ne s'agit que d'un gadget destiné à faire frémir le fanatique de tuning. Non, il s'agit bien d'un passage obligé avant le départ en mission. Selon les objectifs, il est en effet impératif de s'équiper au mieux afin, par exemple, de ne pas transformer une simple opération d'intrusion en vrai bain de sang. Selon le cas, il faudra donc choisir entre munitions tranquillisantes et balles perforantes, grenades EMP et projectiles incendiaires. Cela dit, une fois encore, c'est au joueur que revient la décision finale et il est tout à fait possible de faire un carton, même quand ce n'est pas indispensable. Dans de telles circonstances, il sera cependant beaucoup plus difficile de conserver sa couverture. De la même manière, certains partenaires pourront tiquer à l'idée d'être ainsi mis sous le feu des projecteurs.

Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol

Sur PC, les exigences matérielles ne sont heureusement pas très élevées (2,4 GHz, 2 Go de mémoire, GeForce 7800 GTX)


« Dans le feu de l'action, on oublie rapidement le manque de réalisme des situations »


Sur le fond, rien à redire donc et Alpha Protocol est une petite merveille qui nous offre en plus un petit côté jeu de rôle pas inintéressant grâce à la personnalisation des compétences de Thorton. Au fur et à mesure de ses actions, notre agent secret engrange de l'expérience qui permet ensuite d'obtenir des points de compétence à répartir sur des aptitudes telles que la furtivité, le maniement des armes d'assaut, le sabotage... De ces compétences dépendent bien sûr une bonne partie des options accessibles à notre héros et il est inutile d'espérer faire sauter tous les verrous informatiques du monde, si on ne sait pas utiliser un ordinateur ! Hélas, durant les missions elles-mêmes, tout n'est pas aussi rose et il faut faire avec d'autres lacunes que les problèmes graphiques évoqués en début d'articles. Des lacunes cette fois liées au gameplay et qu'il faut apprendre à contourner pour s'en sortir.

Alpha Protocol
Il nous faut tout d'abord parler des déficiences de l'intelligence artificielle qui est le plus souvent à côté de la plaque. Dans le feu de l'action, on oublie rapidement le manque de réalisme des situations, mais en y repensant, il est tout de même très gênant qu'un garde ne réagisse pas le moins du monde alors que l'on vient de faire une balayette à son collègue deux mètres plus loin ! Leur attitude en cas d'alerte, leur résistance aux balles et le manque d'à propos de leurs interventions rendent les situations de combat parfois très tendues, mais rarement intéressantes. Pour un jeu d'action, il s'agit sans doute de la plus grosse lacune et heureusement que les possibilités d'infiltration sont là pour relever un peu la sauce, même si elles demandent une certaine préparation de la part du joueur : il ne faut pas hésiter à bien prendre son temps avant de se lancer.

Parmi les autres points irritants et qui risquent de décevoir certains joueurs - surtout les amateurs de jeux d'action - il nous faut citer le système de couverture. Certains éléments du décor permettent de se planquer, mais il n'est pas toujours évident de voir lesquels et l'entrée / sortie de couverture ne répond pas suffisamment vite à notre goût. Le système de bouclier pourrait également être source de frustration, car il s'agit d'une option qui vient en plus de la barre de vie et qui remonte toute seule, un peu rapidement... Cela dit, dans la pratique, cette astuce nous va très bien car le niveau de difficulté est dans l'ensemble assez élevé : à condition bien sûr d'en choisir un adapté à votre propre niveau ! Dans ce cas, il est alors impératif d'utiliser au mieux les compétences spéciales de notre héros, lors des combats bien sûr, mais aussi à tous les moments clefs de chaque mission.

Alpha Protocol
Des missions qui sont aussi agrémentées de mini-jeux destinés à rendre compte de certaines actions. Ainsi, le crochetage de serrure est très réussi alors que le court-circuitage est moins convaincant. Le plus pénible reste sans doute le piratage informatique, surtout sur PC. Ici, les joueurs privilégient généralement le clavier / souris pour une plus grande précision, mais ils seront pour ainsi dire obligé d'en passer par la manette pour les séquences de piratage du fait de bugs dans la gestion des touches... des touches que l'on peut réassigner, mais pas pour le piratage ! Puisque nous en sommes à parler des différentes versions, signalons justement que le jeu aussi moche et aussi passionnant que vous y jouiez sur PC, PlayStation 3 ou Xbox 360 ! Histoire de ne pas faire de jaloux, Obsidian a d'ailleurs opté pour le même système de points de sauvegarde automatique qui n'arrivent pas toujours au meilleur moment.

Conclusion


Coup de cœur de la rédaction du fait d'un traitement aussi original que passionnant, Alpha Protocol n'est toutefois pas le parcours sans faute que nous appelions de nos vœux. Il faut ainsi reconnaître de grosses lacunes techniques du côté d'Obsidian avec une gestion très imparfaite de l'Unreal Engine 3, des animations complètement hors du coup et des bugs parfois assez pénibles. Impossible aussi de passer sous silence le début un peu lent de l'aventure et une intelligence artificielle trop irrégulière pour être convaincante... Seulement voilà, Alpha Protocol propose un incroyable mélange d'action et d'espionnage où le joueur a véritablement l'impression de contrôler ses actions. Dialogues, orientation des missions et prises de décisions sont les mamelles d'une aventure qui devrait captiver les joueurs... capables de voir plus loin que les simples limites techniques ! Un jeu passionnant pourvu que l'on accepte de lui consacrer plus de quelques heures.



Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Alpha Protocol
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

LES OFFRES

Playlist Alpha Protocol

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
ript>