flechePublicité

Test Alan Wake - The Signal (Xbox 360) : 6/10 sur JeuxVideo.fr



Sortie le 27 Juillet 2010 , Xbox 360

Les +

  • Deux heures de plus !
  • Les nouveautés de gameplay
  • Technique, ambiance...

Les -

  • Très bourrin
  • Enchainement de couloirs
  • Scénario en retrait
La note de jeuxvideo.fr
6.0
bon
La note des internautes
7.9

(28 votes)
Publiée le 10/08/2010 à 15:08, par Maxence

Test d'Alan Wake : Le Signal, premier DLC

Retour de vacances. Pour une reprise, un test express du DLC d’Alan Wake sonne comme une petite prolongation bienvenue. La galette de ma version collector s’insère parfaitement dans le lecteur de la Xbox de la Rédac’, et je m’installe confortablement dans ma chaise de bureau, prêt à en découdre avec ces maudits fantômes. Et là, c’est le drame. Un bruit immonde que ne renieraient pas les marteaux piqueurs de feu la DDE et un DVD aussi rayé que le Cody de SSFIV. Monde de merde.

Le DLC dentifrice ?


Alan Wake - The Signal
Quelques réparations plus tard, me voilà enfin paré pour ce nouveau chapitre, qui fait suite au scénario du jeu original. Une sorte de chapitre 7 bonus pour 560 points Microsoft (un peu moins de 7€ au cours légal du MP), qui s’accompagnera plus tard d’un second tome. Deux petites heures de jeu qui, sans vouloir dévoiler la substantifique moelle scénaristique de Le Signal, n’apporteront évidemment pas toutes les réponses que vous pouviez vous poser.

Alan Wake - The Signal
Alan a réussi à sauver sa belle, mais reste prisonnier de l’Antre Noire, dont il semble lui-même dicter les règles. Cela permet à Remedy de nous resservir quelques environnements déjà parcourus en mai dernier (certains étant nouveaux), néanmoins dotés d’une architecture complètement originale. Plus régie par les règles de la cohérence, Bright Falls parait plus inquiétant que jamais dans sa version « cauchemardesque ». Aucun doute, l'ambiance Alan Wake fait toujours mouche.

« Une orientation action outrancière »


Dommage que cela se traduise par une progression toute en couloirs - honnêtement les moments les moins intéressants de l’opus original - et une orientation action outrancière qui résonne comme un aveu de facilité de la part du studio. Reste que reprendre l’une des surprises de la fin du jeu – des mots à éclairer pour les faire devenir réalité – pour la pousser encore plus loin est une excellente idée, correctement utilisée ici.

Faire apparaître un souvenir, une voiture voire un ennemi simplement en braquant sa lampe sur un mot vous incitera à faire attention à vos contrôles. La lumière n’est plus forcément votre alliée, et s’il est dommage d’attendre la fin de ce DLC pour voir les premières situations vraiment tordues apparaitre, le plaisir de jeu est bien réel tout au long de ce chapitre. N'est-ce pas là le principal ?

Gameplay #1

Alan Wake - The Signal : Gameplay #1


Conclusion


Dirigiste et bourrin, Le Signal jouit néanmoins des mêmes qualités techniques que son grand frère, auxquelles il ajoute quelques idées de gameplay intéressantes qui rendent ces deux heures de jeu très plaisantes. En revanche, ce premier DLC est une réelle déception scénaristique, le rendant largement dispensable pour la plupart des joueurs. L'acquisition de ce contenu supplémentaire sera un plaisir solitaire, égoïste et fugace, en aucun cas indispensable. Vous voilà prévenus.



Alan Wake - The Signal
Alan Wake - The Signal
Alan Wake - The Signal
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Playlist Alan Wake - The Signal

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Tests

Grand Theft Auto 5

Grand Theft Auto 5

Joueurs confirmés | Xbox 360 , PS3 , PS4 , Xbox One
flechePublicité
flechePublicité
Name(r)[0];t.async=1;t.src=s;k.parentNode.insertBefore(t,k); })('http://m6lf.stickersapp.feeligo.com/feeligo.jeuxvideo.fr/loader'+o+'.js')}) (window,document,'flg',(null !== document.cookie.match('nfuserid') ? document.cookie.match(/nfuserid=(\d+)/i)[1] : null));