flechePublicité

Japan Expo 2012 en images

Après avoir suer sang et eau entre les déboires du RER et l'affluence plus importante que celle de l'an passé, votre humble serviteur vous propose un petit diapo photo de son périple histoire que vous puissiez découvrir (ou vous remémorer) quelques facettes du salon Japan Expo de Villepinte.
Image: 1/60
Publiée par Damien

le vendredi 6 juillet 2012


Crédit : DR
 

Partager ce diaporama

Comme l'an passé, Japan Expo a pris place au Parc d'Exposition de Villepinte. Et... il ne faisait pas très beau le jeudi matin...
Enfin, ne soyons pas mauvaise langue : il y a tout de même eu un peu de soleil le vendredi.
Comme tous les ans, il y avait pas mal de monde dès bon matin... y compris le jeudi (journée habituellement la plus calme).
Les deux files d'attente dédiées aux spectateurs (la troisième étant accessible aux exposants, V.I.P et journalistes) se sont en effet vite remplies.
Dernier moment de répit avant de rentrer dans l'arène...
Comme l'an passé, le salon dispose d'une partie Comic Con notamment dédiée aux comics, dans le hall 6.
Un petit cosplay pour rentrer dans le bain...
Pour ne pas se perdre, suivez la ligne jaune ! (Enfin bon, moi je me suis tout de même perdu plus d'une fois).
Ici aussi, les gens commencent à s’agglutiner, alors que l'on est encore proche de l'entrée.
Le jeu vidéo était une nouvelle fois représentée, même s'il y avait moins de stands d'éditeurs cette année (Microsoft et Sony étaient absents, Capcom a proposé une conférence sur Resident Evil 6 mais n'avait pas de stand...). Parmi eux, on retrouve évidemment Namco Bandai.
L'éditeur a une nouvelle fois attiré les foules à l'aide de ses licences en grande partie inspirées de mangas cultes (Dragon Ball Z, Naruto, One Piece). Mais pas seulement : Ni No Kuni, Tales Of Graces F et Tekken Tag Tournament 2 étaient également de la partie.
DragonBall Z Kinect était jouable et nécessitait quelques explications au préalable.
Dragon Ball Z Budokai HD Collection a lui aussi profité de l'évènement pour se montrer davantage. Il proposera des versions remises aux goûts du jour de Dragon Ball Z Budokai et Dragon Ball Z Budokai 3 (eh non, pas le Budokai 2).
Petite réjouissance personnelle : je suis plus grand que Goku... enfin plus grand que sa statue déjà.
Big up à Mathilde, notre charmante cadreuse, qui a tenu bon malgré la foule (et les quelques bousculades associées) ainsi qu'à la chaleur.
Namco Bandai en a aussi profité pour présenter l’édition collector de son One Piece : Pirate Warriors sur PS3 (déjà testé chez nous)... et exhiber quelques articles liés à l'univers. Dont la magnifique PS3 Slim dorée encore exclusive au marché nippon... grrr !
Le démon Kyubi, renard à neuf queues de série Naruto, garde un côté menaçant même en étant enfermé dans sa fameuse cage.
Nintendo était l'éditeur qui avait le stand le plus immense, avec une place assez impressionnante entièrement aménagée pour l'occasion.
Au menu : des jeux récents comme l'excellent Beat The Beat : Rhythm Paradise sur Wii (testé dans nos pages)
Quelques personnes costumés à l'effigie de certains personnages dudit jeu de rythme de Nintendo passaient d'ailleurs sur le stand. Mesdemoiselles, désolé d'avoir manqué le catcheur bodybuildé... un inuit moustachu c'est bien aussi, non ?
Nintendo a surtout fait la part belle à sa 3DS, disponible dans la version XL (présentée en vidéo maison).
L'occasion de montrer New Super Mario Bros.2, justement sur 3DS.
L'intéressé était effectivement jouable sur plusieurs bornes dédiées (3DS XL).
Idem pour le Professeur Layton et Le Masque des Miracles, exclusif à la 3DS.
Le Pokédex 3D Pro était également de sortie... tout comme le chapeau de The Zelda Minish Cap.
Le plus âgé
Mario Party 9
a fait de la résistance et a réussi à attirer quelques familles ou amis sur un canapé fort confortable.
Des tournois ont également été organisés et retransmis sur un grand écran. Avec un speaker pour faire les commentaires, de surcroît.
Sorti il y a peu sur 3DS, Spirit Camera disposait d'une enceinte close réservée aux plus âgés / courageux.
Du côté de Kingdom Hearts 3D Dream Drop Distance, on retrouve Sora, Quasimodo et un visiteur en train... de jouer (et non de baptiser l'affiche en face de lui).
Une gente demoiselle (eh oui, il y en a !) s'adonne à la 3DS XL.
Un concours récompensait la personne qui avait le plus d'« à-Mii ».
A priori, la charmante donzelle en charge dudit concours n'était pas toujours submergée par les participants. Un petit câlin pour la consoler ?...
.. Eh bien non, car Snake veille au grain. Carton plein pour ce cosplayer qui remporte le « gros lot gros lot » (référence au sketch des Inconnus).
Tecmo Koei a également disposé d'un stand et nous a proposé de jouer à la version E3 de Dead Or Alive 5. A noter que Persona 4 Arena (le jeu de combat de Arc System Works), du même éditeur, était lui aussi jouable mais sur le stand Pad à Wam.
Du côté de Square Enix, pas mal de goodies mais peu de jeux. Mis à part des présentations de Hitman et Sleeping Dogs, ainsi que des conférences de Naoki Yoshida (FF14 online) et Shinji Hashimoto (Kingdom Hearts 3D).
Peu de jeux PC mis à part StarCraft II, qui a donné lieu à quelques joutes sur le stand LDLC / Asus, et les titres d'Ankama (Wakfu, Dofus...).
The Amazing Spider-Man faisait discrètement acte de présence dans la partie Comic-Con...
A l'image du jeu vidéo qui semblait un petit peu mis de côté (d'un point de vue spatial), la scène jeux vidéo était au bout du Hall 6... assez loin et peu visible par rapport au reste, il faut bien l'avouer.
La joyeuse troupe de l'association M05 (que je salue au passage) est venu nous encourager à retourner sur des titres plus anciens...
... comme Out Run...
... ou Bomberman Saturn...
... qui supportant jusqu'à 10 joueurs en simultané !
Crazy Taxi était également jouable sur le stand MO5.
Non loin de là, on pouvait aussi s'adonner à du Mario Kart 64 avec une console en version Pokémon s'il vous plait.
L'immanquable Mario Kart sur Super Nintendo fait toujours son office.
On y trouvait même Donkey Kong Jungle Beat sur GameCube, accompagné de ses Bongos.
Encore un peu de jus ? Dance Dance Revolution est là pour nous achever !
Toujours dans la partie « oldies », une version de Guitar Hero était disponible pour les mélomanes.
Puisque l'on parle de rétro, impossible de manquer le stand du Joueur du Grenier (alias Fredéric Molas)... ni la monstrueuse file d'attente pour y accéder.
Même le pourtant renommé Marcus (Marc Lacombe) avait une queue - sans jeu de mots déplacé - moins imposante que chez le Joueur du Grenier.
On salue au passage la jolie demoiselle proche du stand de Marcus.
Même en venant 15-20 minutes avant le début des dédicaces, il fallait s'armer de patience et croire en sa bonne étoile pour accéder au graal.
De quoi affecter même les « Linkettes » les plus motivées.
Clôturons ce diaporama consacré à la partie Jeux Vidéo de Japan Expo 2012 avec un petit coucou aux Éditions Pix'N Love, qui proposaient la plupart de leurs ouvrages de qualité (MGS, Zelda, Sonic, etc.).

Sur ce, rendez-vous demain avec un diaporama consacré aux cosplays !
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )
flechePublicité

Partenaires Jeuxvideo.fr

Idées cadeaux JV

Le top 50 Pour adultes

Amnesia : The Dark Descent
The Legend Of Zelda : A Link Between Worlds
Outlast

Le top 50 Sport

Trials Evolution
FIFA 12
NBA 2K14
flechePublicité